Page qui a perdu le sens de l'accueil

par Pétoman Paginade

Page qui a perdu le sens de l'accueil

Le Morte d'Arthur N 1, qui signifie « la mort d'Arthur » en moyen français, est la compilation de romans arthuriens français et anglais de Thomas Malory. Le livre comprend des écrits de Malory (l'histoire de Gareth) et raconte de plus vieilles histoires à la lumière de ses interprétations. Il a été publié pour la première fois en1485 par William Caxton.

Cette œuvre nous est également connue par un manuscrit dit « de Winchester », transcription de l'original de Malory, qui serait plus ancien que l'édition imprimée.

De nos jours, Le Morte d'Arthur est une des œuvres anglaises sur la légende arthurienne les plus connues. D'autres écrivains s'en sont servis comme source, par exemple T. H. White pour La quête du roi Arthur (The Once and Future King, 1958).

Page qui a perdu le sens de l'accueil

Le Morte d'Arthur N 1, qui signifie « la mort d'Arthur » en moyen français, est la compilation de romans arthuriens français et anglais de Thomas Malory. Le livre comprend des écrits de Malory (l'histoire de Gareth) et raconte de plus vieilles histoires à la lumière de ses interprétations. Il a été publié pour la première fois en1485 par William Caxton.

Cette œuvre nous est également connue par un manuscrit dit « de Winchester », transcription de l'original de Malory, qui serait plus ancien que l'édition imprimée.

De nos jours, Le Morte d'Arthur est une des œuvres anglaises sur la légende arthurienne les plus connues. D'autres écrivains s'en sont servis comme source, par exemple T. H. White pour La quête du roi Arthur (The Once and Future King, 1958).

Page qui a perdu le sens de l'accueil

Le Morte d'Arthur N 1, qui signifie « la mort d'Arthur » en moyen français, est la compilation de romans arthuriens français et anglais de Thomas Malory. Le livre comprend des écrits de Malory (l'histoire de Gareth) et raconte de plus vieilles histoires à la lumière de ses interprétations. Il a été publié pour la première fois en1485 par William Caxton.

Page qui a perdu le sens de l'accueil

Cette œuvre nous est également connue par un manuscrit dit « de Winchester », transcription de l'original de Malory, qui serait plus ancien que l'édition imprimée.

De nos jours, Le Morte d'Arthur est une des œuvres anglaises sur la légende arthurienne les plus connues. D'autres écrivains s'en sont servis comme source, par exemple T. H. White pour La quête du roi Arthur (The Once and Future King, 1958).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page